Questions - Réponses

1. Les bénéfices des chewing-gums sans sucres sur l'hygiène bucco-dentaire sont-ils cliniquement prouvés ?
Oui. Des recherches financées par plusieurs organisations ont démontré les bénéfices du chewing-gum sans sucres sur l'hygiène bucco-dentaire. Depuis plus de 25 ans, le Programme de santé bucco-dentaire de Wrigley soutient des recherches cliniques sur les bénéfices du chewing-gum afin de vous aider, vous et vos patients, à comprendre le rôle des chewing-gums sans sucres en tant qu'outil complémentaire dans l’arsenal bucco-dentaire au quotidien.

Ces dernières années, la Fédération Dentaire Internationale (FDI) et plus de 25 associations dentaires nationales ont reconnu la valeur des preuves scientifiques qui démontrent les bénéfices des chewing-gums sans sucres.

  • En 2010, dans son rapport sur la carie dentaire, la Haute Autorité de Santé (HAS), a mentionné les bienfaits de la mastication de chewing-gums sans sucres au xylitol immédiatement après une prise alimentaire dans le cas où le brossage n’est pas possible. En 2009, l'Autorité de sécurité alimentaire européenne (EFSA) a cautionné les études selon lesquelles les chewing-gums sans sucres permettent de neutraliser les acides de la plaque dentaire, de contribuer au maintien de la minéralisation de l'émail des dents et de réduire la sécheresse buccale.
  • En 2011, l'EFSA a approuvé des études supplémentaires qui affirmaient que deux des bénéfices des chewing-gums sans sucres au niveau de l'hygiène bucco-dentaire (la neutralisation des acides de la plaque dentaire et la réduction de la déminéralisation de l'émail des dents) permettaient également de réduire le risque de caries.
  • C’est pourquoi, en 2012, l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) a validé les bénéfices du chewing-gum sans sucres par des allégations santé. Elle a ainsi réaffirmé que mâcher un chewing-gum sans sucres après un repas aide à :
    • Neutraliser les acides de la plaque dentaire
    • Maintenir la minéralisation de l’émail
    • Réduire la sécheresse buccale
2. En quoi les chewing-gums peuvent-ils participer à l'hygiène bucco-dentaire des patients ?
Comme vous le savez, juste après un repas, les acides de la plaque peuvent attaquer les dents et déclencher la déminéralisation de leur surface, ce qui peut les affaiblir et, avec le temps, entraîner le développement de caries. La solution la plus efficace pour combattre ces attaques acides est le brossage des dents après la prise alimentaire. Or, au travail ou en déplacement, il n’est pas toujours évident de se brosser les dents après chaque repas. Ainsi, 83% des Français ne se brossent pas les dents après le repas de midi . Le chewing-gum est une solution alternative pour une meilleure hygiène bucco-dentaire lorsque le brossage n’est pas possible. La mastication de chewing-gums sans sucres pendant au moins 20 minutes après avoir mangé ou bu augmente la production de salive, ce qui aide à neutraliser les acides de la plaque dentaire et à maintenir la minéralisation de l'émail des dents.
3. Comment le chewing-gum augmente-t-il la production de salive dans la bouche ?
La mastication peut multiplier par 10 la production des glandes salivaires au cours des premières minutes de mastication et la salivation reste ensuite très importante tout au long de la mastication.
4. Quels avantages présente l'augmentation de la production de salive ?
Comme l'ont démontré plusieurs chercheurs, l'augmentation de la production de salive accélère l'élimination des débris et des glucides alimentaires de la bouche. La salive produite possède également une forte concentration en bicarbonate qui améliore la capacité à neutraliser les acides. Elle est sursaturée en minéraux incluant les mêmes composants que ceux des dents, tels que les ions calcium, phosphate et hydroxyle. Ces composants permettent de basculer de la déminéralisation à la reminéralisation en reconstituant la densité minérale des dents.
5. Existe-t-il un lien entre le chewing-gum et l'acidité gastrique ?
Rien ne prouve que la salive stimule les sucs gastriques de l'estomac. On considère généralement que seuls les médicaments peuvent activer les sucs gastriques. La mastication de chewing-gum entraîne une forte augmentation du volume de salive. La salive contient du bicarbonate et, lorsqu'on l'avale, un phénomène de neutralisation acide se produit dans l'estomac. Des recherches sur la question ont été menées sur des patients présentant un ulcère duodénal ou une dyspepsie négative à la radiographie, et il a été démontré que le chewing-gum est inoffensif pour ces patients. Si ces patients potentiellement sensibles peuvent consommer des chewing-gums sans exacerber leurs problèmes d'estomac, on peut raisonnablement conclure que le chewing-gum ne devrait pas causer de problèmes d'estomac chez le reste de la population.
6. Quand faut-il consommer des chewing-gums sans sucres ?
Lorsque l'on consomme des glucides fermentescibles, le pH de la plaque dentaire chute rapidement avant de retrouver progressivement sa valeur initiale après 30 à 60 minutes. La mastication d'un chewing-gum entraîne une augmentation rapide du pH de la plaque dentaire, ce qui minimise le risque de dégradation des dents par les acides de la plaque.

Accepter les cookies